A quoi sert un label Thérapeute en médecine douce ?

Un label est une marque collective qui se matérialise par des signes distinctifs (nom, logo,..) et qui peut être utilisée en se conformant au cahier des charges du label. Il vise à assurer et à faciliter la reconnaissance de certaines caractéristiques professionnelles. Il en existent des centaines en France et toutes les professions. Aujourd’hui les thérapeutes et praticiens en médecine douce ont le leur.

Par exemple, le label le plus connu dans l’alimentaire est probablement le label rouge.

Un label, n’est pas une garantie mais l’assurance du respect scrupuleux d’un cahier des charges.

Le label AB (Agriculture Biologique) est par exemple une propriété exclusive du ministère français en charge de l’agriculture.

Il faut savoir que les médecines douces ne sont ni réglementées ni encadrées en France. Aucune formation préalable n’est obligatoire. Toutefois, certains syndicats, fédérations professionnels tentent un tant soit peu de mettre « de l’ordre ». Aucune formation n’est en France obligatoire pour s’installer en qualité de thérapeute. Il est possible « par exemple » de lire simplement un livre sur une spécialité et de mettre une plaque de thérapeute en bas de son immeuble pour exercer légalement !

Le Label Thérapeute Expert en médecine douce sert donc à identifier les professionnels, thérapeutes et praticiens, justifiant d’une expérience vérifiable, d’une formation adaptée et initiale, de l’engagement à respecter le code déontologique du thérapeute, de l’exercice déclaré. Le Label est octroyé pour une année civile et reconductible sous conditions. Il s’agit du seul label français de confiance et de qualité.

Laisser un commentaire